Chaloupe du lac Léman « à la Seekadett »

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Re: Chaloupe du lac Léman « à la Seekadett »

Message par rookie78 le Sam 26 Mai - 12:17

Salut,

Il est grand temps de vérifier que notre engin a une chance de flotter… Une installation « vapeur » pèse lourd…

• Poids de l’installation « Vapeur » :
Yves a réuni (sorti des tréfonds de son atelier) un ensemble très complet de la camelote à installer :



Verdict de la balance : 4,5kg avec les pleins ! Bon, il y a des choses pas essentielles que l’on pourrait éventuellement éliminer comme la pompe de remplissage et rien de tout ça n’est optimisé pour le poids. Mais gardons cette valeur comme limite haute.

• Poussée d’Archimède :
Le calcul du volume de carène a été fait en plaçant la ligne de flottaison un poil sous le bas de la poupe (je n’ai pas trouvé l’info exacte).
Le lattage de la coque est prévu en 3mm. Dans ces conditions, la poussée d’Archimède est de 7,5kgs. C’est donc le poids max pour la chaloupe prête à naviguer.
A noter :
- Qu’un lattage en 2mm au lieu de 3 ne change pas grand-chose : On perd en volume de carène, mais on gagne sur le poids. Le calcul donne une perte de 100gr sur la poussée utile.
- Une variation de 1mm sur la position de la ligne de flottaison correspond à une variation estimée de 180gr sur la poussée.

• Estimation du poids de la coque :
- Construction de la structure en CTP peuplier, coque en samba. Densité moyenne du bois de 0,45.
Structure + Coque (3mm) : 920gr
15% colle+renforts divers : 140gr
10% résine+peinture :         110gr
Donc disons un poids pour la coque nue de 1,2kg.
- Il manque les lattes du pont et les coffres, bancs, etc…(150grs), l’habillage vertical des baignoires (50gr), le gouvernail (200gr), la cabine principale (300gr)…
Donc disons un total de 800gr.
- Ce qui amène à un poids total pour la coque et superstructures finies de 2kg. Allez, comme j’ai sûrement oublié des petits trucs dans mon calcul et qu’au final (par expérience hélas !!!), c’est toujours plus lourd qu’espéré, disons 2,5kg.

• Bilan :
Poids « vapeur » : 4,5kg
Coque finie :          2,5kg
Total :                     7.0kg
Le poids max possible était de 7,5kg. Ouf ! Ça passe… Mais sans beaucoup de marge pour le lest de correction d’assiette, erreurs d’estimé, etc… Donc confirmation de l’importance de construire un ensemble vapeur léger. Gagner de 500gr à 1kg serait souhaitable et doit être possible. Challenge pour Yves…

• Centre de gravité/Centre de carène :
- Le centre de carène et le centre de gravité de la coque brute (Structure + lattage coque) sont indiqués sur la vue suivante :



Ils sont légèrement décalés (30mm). Pas bien inquiétant et normal vue la forme de la coque.

La question est de savoir où va se retrouver le centre de gravité une fois la chaloupe terminée,  les superstructures en place et la machinerie installée…

- Sur la vue suivante, les éléments principaux de la machinerie sont placés :



A première vue, pas trop « cool », on aurait aimé que le centre de carène soit quelque part près du centre de la chaudière, l’élément le plus lourd. Là il est environ 60mm derrière…
Où va se retrouver le centre de gravité une fois la chaloupe finie ? On passe en revue les choses non inclus dans le calcul du CG indiqué sur la vue (celui de la coque nue), l’ objectif étant de ramener le CG vers l’arrière, vers le centre de carène:
. Lattage pont/passavents  & ceinture des baignoires: A peu près uniformément distribués longitudinalement. Peu d’effet sur la position du CG.
. Chaudière, effet défavorable. Lourd mais petit bras de levier.
. Tank à gaz à l’avant, effet défavorable. Pas lourd mais long bras de levier.
. Par contre, l’ensemble cabine et ses aménagements, le moteur, le déshuileur, le graisseur et toute la transmission sont nettement à l’arrière avec effet favorable, ramenant le CG vers le centre de carène.
. Même chose pour le servo de commande du moteur, le servo de direction, l’ensemble du gouvernail,  sa lyre en laiton et sans oublier l’accus de réception qu’il faudra bien caser à l’arrière (j’ai pas encore trouvé vraiment sa place….).
. Pour faire un calcul précis, il faudrait le poids de chacun des éléments… On en n’est pas là. Intuitivement (Bon, c’est parfois trompeur…) je dirais que « ça doit le faire ». Après tout, pour contre-balancer 2kg de chaudière décalée de 60mm il suffit de 200gr à 600mm et l’ensemble gouvernail avec ses supports en laiton, l’hélice, son cône et sa lyre doivent largement dépasser ce poids…
.  L’alternative serait de modifier le profil de la coque pour décaler le centre de carène vers l’avant. Donc soit le diminuer à l’arrière soit l’augmenter à l’avant. Le diminuer à l’arrière me paraît difficile tout en conservant largeur & profondeur nécessaires pour caser les planchers cabine et baignoire. L’augmenter à l’avant revient à faire des couples pratiquement à fond plat vers le centre-avant et moins effiler la coque. On aurait un truc plus «ventru» façon péniche sur une plus grande longueur au centre avec un rétrécissement plus soudain vers la proue. Sans doute pas très joli.

Après cette petite étude pas scientifique du tout (on nage dans l’approximatif…) et mûre réflexion avec Yves, nous avons décidé de tenter le coup tel quel… Avec de nouveau l’impératif de faire léger non seulement pour la chaudière, mais aussi pour le tank à gaz. Et donc garder une marge correcte pour le lest d’équilibrage.

Marcel.
--------------------
avatar
rookie78

Messages : 61
Date d'inscription : 14/11/2017
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaloupe du lac Léman « à la Seekadett »

Message par STEAMPROPULSION le Mar 29 Mai - 0:36

I have downloaded the scans of the "Escher Wyss & Co." Catalogue of 1912, (previously available on Photobucket) on this site:
https://www.flickr.com/photos/35088074@N03/albums/72157697372241245

STEAMPROPULSION

Messages : 11
Date d'inscription : 14/11/2017
Age : 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaloupe du lac Léman « à la Seekadett »

Message par america12mj le Mar 29 Mai - 14:32

matin!!!!quel forum lol! lol! lol! lol! hello

america12mj

Messages : 13
Date d'inscription : 30/11/2017
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaloupe du lac Léman « à la Seekadett »

Message par rookie78 le Mer 30 Mai - 13:20

STEAMPROPULSION a écrit:I have downloaded the scans of the "Escher Wyss & Co." Catalogue of 1912, (previously available on Photobucket) on this site:

Thanks, not much more details on "Der Seekadett", but a nice historical review.

---------------------
avatar
rookie78

Messages : 61
Date d'inscription : 14/11/2017
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaloupe du lac Léman « à la Seekadett »

Message par rookie78 le Mer 30 Mai - 13:27

Salut,

Pour ceux qui s'étonneraient de l'absence de KBIO sur le Forum, qu'ils se rassurent! Pas de soucis côté Yves, mais l'internet n'arrive plus en Bretagne profonde! En panne depuis le 25 Mai, réparation promise pour le 5 Juin... Ca c'est le service Orange.....

Marcel.
-----------
avatar
rookie78

Messages : 61
Date d'inscription : 14/11/2017
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaloupe du lac Léman « à la Seekadett »

Message par JPA le Mer 30 Mai - 23:59

hello
Pour communiquer il ne restent plus que les signaux de fumée ! rire1 rire1 Pour un vaporiste ça ne devrait pas poser de problème question
avatar
JPA

Messages : 196
Date d'inscription : 16/11/2017
Age : 66

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaloupe du lac Léman « à la Seekadett »

Message par rookie78 le Ven 1 Juin - 14:11

Salut,

Après avoir vérifier la flottaison, on doit s'intéresser à la propulsion. Yves, a fait "chauffer" ses neurones et je vous livre ci-dessous le résultat de ses cogitations.

Il faut trouver le type de moteur qu’il sera possible de correctement alimenter en vapeur avec la chaudière aux dimensions imposées par le dessin de la coque.… Ce sera une chaudière avec « un retour de flamme », et on peut en définir approximativement (très...) les caractéristiques.

• Volume d’eau :
- Volume intérieur de la cuve :
Øext100mm ; Ep. 1,5mm ; L=140mm Vc= 1 034cm3
- Volume du foyer:
Øext35mm; L= 140+60+10=210mm Vf= 202cm3
- Volume des 9 tubes bouilleurs :
Øext6mm ; L=35mm Vb= 9cm3

Il faut laisser un ciel et ne jamais fonctionner sans eau. On prend un ciel égal à ¼ du volume total brut et une réserve d’eau en fin de navigation de même taille.

Le volume utile d’eau, celui que l’on pourra consommer durant la navigation, sera donc de :
Vu = (Vc - Vf – Vb)/2 = (1034 – 202 – 9)/2 = 411cm3
Le volume «Haut » (début de chauffe) sera donc de 617cm3 et le volume « Bas » (fin de navigation) de 206cm3.

• Surface de chauffe :
- La longueur du foyer est de 210mm. Par précaution on ne prend en considération que les 140mm de chauffe directe et une petite partie du retour, 30mm. Soit 170mm avec un diamètre de 35mm : Sf = 1,87dm2
- Il y a 9 tubes bouilleurs de Ø6mm et longueur 35mm : Sb = 0,6dm2
La surface de chauffe totale sera : St= 1,87+0,6= 2,47dm2. Disons à la précision de l’estimé 2,5dm2.

• Moteur & débit chaudière :
Extrêmement simple en utilisant le tableur de Trividic ! On y rentre nos valeurs calculées ci-dessus et en jouant avec quelques paramètres clés (pression de fonctionnement, cylindrée du moteur, vitesse de rotation de l’hélice) on vérifie pour chaque configuration que la surface de chauffe nécessaire à la production continue du volume de vapeur à fournir au moteur est en adéquation avec notre projet de chaudière. Le tout en quelques secondes… Magique…
Ci-dessous, une copie d’écran du tableur :



Deux configurations ont été testées : Un 3cc (Type « Cristal » d’anton) et un 4,8cc (Marcher Reeves). Les résultats sont résumés dans le tableau ci-dessous :



• Analyse :
- Avec les deux moteurs et toutes les configurations testées, le volume d’eau embarqué, n’est pas un problème.
- Avec le « 3cc », la surface de chauffe est OK à 1500trs/mn, devient nettement faible à 2000trs/mn.
- Avec le 4,8cc, la surface de chauffe de notre chaudière est nettement inférieure à la surface théorique nécessaire à 1500trs/mn. En descendant à 1200trs et 2,5b de pression d’admission, ça devrait passer.
- A noter que côté puissance, le 3cc sous 3b et 1500trs est équivalent au 4,8cc sous 2,5b et 1200trs.

Le 3cc semble donc un meilleur compromis, mais le 4,8cc doit aussi passer, d’autant que nous avions pris une bonne marge de sécurité sur la surface de chauffe estimée et qu’une vitesse 1200tr/mn est probablement le max de nos besoins…

Tout baigne et nous avons le choix...

----------------------
avatar
rookie78

Messages : 61
Date d'inscription : 14/11/2017
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaloupe du lac Léman « à la Seekadett »

Message par graine au vent le Ven 1 Juin - 20:46

bonsoir,
moi je trouve bien ce bla bla mais étant terre à terre, il est grand temps d'arriver au tire au but, c'est à dire la réalisation.
tire au but c'est de saison n'est il pas.
GAV bj
avatar
graine au vent

Messages : 166
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 79

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaloupe du lac Léman « à la Seekadett »

Message par KBIO le Sam 2 Juin - 8:53

hello
Merci Marcel pour ces confirmations.+1
La construction démarrera dès que le temps le permettra.
La machine avance. La chaudière ne recule pas, le matériel est là, la volonté aussi! Le courage: moins!désolé
Pour l'instant, je profite du soleil et du reste. rire2
Et si certains s'ennuient devant leur match de foot, ils peuvent nous montrer leur travail! On ne sera pas jaloux!! question rire3 rire3
Bon weekend.

Note: ce weekend, je serai à Rennes au parc des Gayeulles retrouver les potes du bocage.
avatar
KBIO
Admin

Messages : 1031
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaloupe du lac Léman « à la Seekadett »

Message par rookie78 le Sam 2 Juin - 11:52

Salut,

Un dernier ensemble, le gouvernail. Plutôt classique. Nous avons décidé d’en conserver la commande comme sur l’original, via deux câbles attachés sur la barre et non via couronne & chaîne.
Il sera réalisé à partir d’une âme de CTP 3mm (bouleau) et des renforts en CTP 2mm (bouleau). Axes & feuillures en laiton.



La lyre sera assemblée par soudure à partir de tôle laiton 1mm, cornière et tube. Les supports seront en laiton taillés dans la masse.

Voilà l’ensemble monté sur le tableau. Rien de bien compliqué. L’assemblage étant hyperstatique par design, il faudra être méthodique durant le montage.



Voilà qui termine le travail sur les éléments principaux de la coque.

Prochaine étape, regarder cabines et toits. Conserver la qualité du modèle et le luxe de détails ne va pas être le plus simple à comprendre, concevoir et dessiner…

Quant à la construction comme le dit KBIO, y a pas le feu… Du dessin il y en reste encore pas mal ! Mais c’était dans le contrat de départ: Faire un projet solide aussi bien documenté que possible. Tout ce qui a été dessiné est maintenant en ligne.
Alors la suite viendra doucement.
avatar
rookie78

Messages : 61
Date d'inscription : 14/11/2017
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaloupe du lac Léman « à la Seekadett »

Message par JPA le Sam 2 Juin - 16:03

hello
Jolis dessins ! Il sera peut-être nécessaire de prévoir une butée (amovible ?) pour éviter que les aiguillots ne sortent accidentellement des fémelots en cours de navigation. Comme le dit une vieille histoire "tire la bobinette et la chevillette chiera". Un peu plus sérieusement, si le safran a une flottaison positive, il va se déboîter immanquablement et même si la flottaison est négative le risque existe. Cette butée peut éventuellement se placer sur la tête de la mèche.
avatar
JPA

Messages : 196
Date d'inscription : 16/11/2017
Age : 66

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaloupe du lac Léman « à la Seekadett »

Message par KBIO le Sam 2 Juin - 18:16

hello
Bien vu le marin!
Il est prévu de prolonger la mèche et de mettre une goupille dessous .
J'ai déjà eu le problème et il m'a fallu modifier de la sorte, ou encore avec une plaque dessus qui empêche la remontée.
Dans tous les cas, il faut prévoir quelque chose, parce que rentrer avec un gouvernail de travers, ça se fait, ça se contrôle, mais tu n'as pas la précision qui me caractérise! rire2
Allez! C'est l'heure des braves .... et des soifards.
A la tienne! boire
avatar
KBIO
Admin

Messages : 1031
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaloupe du lac Léman « à la Seekadett »

Message par rookie78 le Sam 2 Juin - 23:04

Bien vu tous les deux... Mais il y a une info qui vous manque ou que vous oubliez: La commande du gouvernail est faite par deux câbles fixés sur la barre de gouvernail et partant en biais à travers le pont arrière pour rejoindre, via les tubes qui vont bien, le servo. Si le gouvernail essaye de se sauver vers le haut il sera retenu par ces câbles. Je pense qu'il n' a aucune chance de sauter, d'autant qu'il faudrait qu'il remonte d'environ 5mm.

Si vraiment vous voulez sécuriser, la solution avec mèche longue et goupille est la plus simple. Mais dans ce cas il ne faudra pas coller la lyre, la fixer par boulons/écrous sinon vous ne pourrez plus démonter le gouvernail en cas de pépins: Les longueurs des axes supérieurs et le dégagement dans l'âme du gouvernail ne permettraient pas de dégager la longue mèche.
avatar
rookie78

Messages : 61
Date d'inscription : 14/11/2017
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaloupe du lac Léman « à la Seekadett »

Message par rob52 le Dim 3 Juin - 9:35

Bonjour a tous,
Y a t'il une solution pour souder de l'aluminium facilement, exemple la cabine sur le pont.
Amicalement,
Robert

rob52

Messages : 18
Date d'inscription : 29/12/2017
Age : 66

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaloupe du lac Léman « à la Seekadett »

Message par JPA le Dim 3 Juin - 10:06

hello
Abandonne l'idée de souder de l'aluminium. L'aluminium possède la particularité de former très très vite une mince couche d'oxyde à sa surface, cette couche d'oxyde protège le métal du dessous d'une corrosion plus profonde. L'inconvénient : cette couche superficielle empêche la diffusion de la soudure. Les soudeurs alu travaille avec des postes à argon, ce gaz inerte isole le métal de l'oxygène contenu dans l'air. Cette technique est incompatible avec le travail d'un modéliste. Il existe également dans les magasins de bricolage des baguettes et des flux spéciaux pour souder des petites pièces d'aluminium. Le résultat est aléatoire et souvent décevant.
Par contre j'utilise de la feuille de laiton de 3/10ème. Le poids n'est pas prohibitif pour une superstructure et cela se travaille très facilement. Découpe aux ciseaux et soudure à l'étain avec un bon fer à souder. Il faut utiliser de la graisse décapante sur les surfaces à étamer, le reste est un vrai plaisir.
avatar
JPA

Messages : 196
Date d'inscription : 16/11/2017
Age : 66

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaloupe du lac Léman « à la Seekadett »

Message par rob52 le Dim 3 Juin - 17:19

Bonjour,
Merci pour ta réponse, je retourne vers le laiton dans ce cas.

rob52

Messages : 18
Date d'inscription : 29/12/2017
Age : 66

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaloupe du lac Léman « à la Seekadett »

Message par JPA le Mar 5 Juin - 10:44

hello
Vu le centre de gravité et le centre de carène de la coque nue, si on met la coque à l'eau telle quelle le nez va déjà plonger exagérément. Avec le tank à gaz qui va rajouter du poids sur le nez, la chaloupe va ressembler au Titanic. Pour avoir un bateau à peu près dans ses lignes il va falloir reculer le tank à gaz. Je suppose que la position de la chaudière ne peut pas être modifiée et qu'il n'y a pas beaucoup de place de part et d'autre de celle-ci. Il semblerait que la cabine se trouve à l'arrière de la chaudière, seul endroit qui reste pour placer le tank à gaz. Celui-ci peut être dédoublé et placé de part et d'autre de la machine. Deux avantages : 1) recul du centre de gravité pour le placer à la verticale du centre de carène 2) la longueur de chaque demi-tank va être divisé par deux ce qui va limiter les mouvements de liquide.
Le (trop) long tank prévu initialement ne me parait pas trop judicieux car les mouvements de liquide engendrés soit par les accélérations/décélérations lors des manoeuvres, soit lors des mises à l'eau risquent de perturber la bonne tenue de la flamme. Il est possible également de placer ces deux demi-tanks en position verticale.
avatar
JPA

Messages : 196
Date d'inscription : 16/11/2017
Age : 66

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaloupe du lac Léman « à la Seekadett »

Message par KBIO le Mar 5 Juin - 11:57

hello
Tu as raison JP, mais on se conforme au plan d'origine et on espère que si ça ne tient pas la route, ça tiendra la vague. rire2
La chaloupe ne laisse pas beaucoup de place et nous oblige à faire des entorses au bon sens.
Rookie pourra nous en dire plus sur la répartition des masses.
Bonne journée! :b5:
avatar
KBIO
Admin

Messages : 1031
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaloupe du lac Léman « à la Seekadett »

Message par Didier 94 le Mer 6 Juin - 10:16

hello
Tout ce travail préparatoire est passionnant et les dessins 3D superbes ! :a7:
Je vais suivre la construction avec beaucoup d'intérêt ! :a8:
:1a:
avatar
Didier 94

Messages : 71
Date d'inscription : 16/11/2017
Age : 64

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaloupe du lac Léman « à la Seekadett »

Message par rookie78 le Mer 6 Juin - 14:27

JPA a écrit:hello
Vu le centre de gravité et le centre de carène de la coque nue, si on met la coque à l'eau telle quelle le nez va déjà plonger exagérément. Avec le tank à gaz qui va rajouter du poids sur le nez, la chaloupe va ressembler au Titanic. Pour avoir un bateau à peu près dans ses lignes il va falloir reculer le tank à gaz.

Bonjour,

• Toutes tes remarques sont bonnes et judicieuses. Ce petit diamètre de tank à gaz n'est pas sympathique. Malheureusement comme l'explique Yves, nous n'avons pas vraiment le choix pour le placer ailleurs:
- Autour de la chaudière, impossible.
- Sur les côtés du moteur: l'un est occupé par le déshuileur, l'autre par servo de commande, vannes, etc..
- Sous la cabine: Il faut déjà y caser le servo du gouvernail et ses câbles et l'accus de réception. De plus par la forme de la coque, peu de profondeur sur les côtés. Sans parler d'un accès un peu compliqué et de l'installation gaz qui se retrouverait dans un espace fermé...
Nous faisons donc comme tous les autres qui ont été confrontés à ce problème et le laissons à l'avant.
Il sera toutefois sûrement prudent de faire une boucle autour du brûleur avec la ligne gaz pour éliminer les arrivées sauvages de liquide au gicleur...

• Pour ce qui est des positions du CG coque versus le centre de carène, vous semblez tous être inquiets au point de me faire douter de notre "intuition" nous disant que "ça doit passer"... Alors pour en avoir le cœur net et nous rassurer, j'ai fait une petite simulation en estimant au mieux les masses à ajouter à la coque et leurs positions. Avec ça on peut estimer le CG de la chaloupe complète, en comparer la position avec le centre de carène et éventuellement calculer le lest à mettre et sa position.
Pour mémoire, le centre de gravité de la coque nue avait été calculé à 657mm de la poupe et le centre de carène à 696mm. Un décalage de 39mm. j' ai refait des estimés sur le poids des éléments vapeur et gagné environ 500gr sur le total.
Le calcul est résumé dans un petit tableur:



Comme prévu, le CG s'est rapproché sensiblement du centre de carène et l'écart n'est plus que de 7mm. Facile alors d'évaluer le lest nécessaire à la correction, en supposant qu'on le loge sous le pont arrière:



Il suffit donc de 80grs! Bien loin de ce qu'il faudra sans doute ajouter pour mettre la chaloupe dans ses lignes.

Enfin, tout cela reposant quand même sur beaucoup d'estimations, que devient le lest si par exemple la chaudière fait 500gr de plus? Pas grand chose, il suffit de passer le lest de 80 à 160gr, toujours largement dans nos possibilités.

• Conclusion: Même si tout ça est très hypothétique avec beaucoup d'estimés, ça nous conforte dans l'idée que "ça doit passer". Avec un autre petit point positif: Le centre de carène calculé ne tient pas compte de la forme effilée de la proue et avec ces rajouts, il se déplacera un chouïa vers l'avant.

Marcel.
------------------



avatar
rookie78

Messages : 61
Date d'inscription : 14/11/2017
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaloupe du lac Léman « à la Seekadett »

Message par JPA le Mer 6 Juin - 18:49

hello
S'il n'y a vraiment aucune possibilité de placer le tank à gaz ailleurs qu'à l'avant il doit y avoir moyen de le dédoubler et d'en mettre deux côte à côte mais moitié moins longs. Si toutefois la solution de garder un seul tank aussi long était retenue, je pense qu'il serait judicieux de placer au milieu le robinet de départ vers le brûleur. En le plaçant à une extrémité on augmente les chances de voir de rapides passages phase gazeuse/phase liquide et je ne suis pas sûr qu'en mettant une boucle autour du brûleur on puisse éliminer le problème.
avatar
JPA

Messages : 196
Date d'inscription : 16/11/2017
Age : 66

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaloupe du lac Léman « à la Seekadett »

Message par rookie78 le Mer 6 Juin - 20:32

- Petit détail supplémentaire: Le tank n'est pas horizontal, mais incliné, point haut vers la proue. C'est là qu'à priori j'ai mis le soutirage... Ton idée est à fouiller... Merci.
- Deux cote à cote, j'ai essayé, je ne gagne pratiquement rien sur le diamètre, 1 ou 2mm au mieux. Par contre masse un peu plus centrée... Mais ce n'est pas vraiment le problème.

Bateau de lac pour temps calme... Si vraiment on est embêté, on passera en phase liquide, la spécialité de KBIO...

__________

avatar
rookie78

Messages : 61
Date d'inscription : 14/11/2017
Age : 70

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaloupe du lac Léman « à la Seekadett »

Message par KBIO le Mer 6 Juin - 21:00

hello
on passera en phase liquide, la spécialité de KBIO...
question Je m'interroge sur le sens à donner à cette phrase!!! rire2
J'ai commencé la découpe et assemblé les couples à blanc. Tu as fait un sacré travail de précision Marcel, parce que tout s'emboite pile-poil.
Photos: demain!
Bonne soirée. bj
avatar
KBIO
Admin

Messages : 1031
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaloupe du lac Léman « à la Seekadett »

Message par JPA le Jeu 7 Juin - 0:30

hello
Le problème avec un tank long et étroit comme celui-là ce n'est pas de naviguer sur un lac où en mer, c'est que le liquide va se déplacer vers l'avant lors des décélérations (passage marche avant/marche arrière) avec déplacement du poids/centre de gravité vers l'avant ce qui va aggraver le problème, ou au contraire le liquide va se déplacer vers l'arrière lors des phases d'accélération (passage de stop à marche avant toute). Que l'on soit en phase liquide ou en phase gazeuse ne change rien au problème, on se retrouvera toujours à un moment où à un autre en phase liquide à avoir du gaz au brûleur et en phase gazeuse à avoir du liquide. Ceci va affecter directement la tenue de la flamme, voire provoquer son extinction. Le risque est d'autant plus grand si le robinet de puisage se trouve à une extrémité du tank au lieu d'être au milieu. On peut largement atténuer les mouvements de liquide en cloisonnant le tank avec des cloisons possédant un orifice de passage dans le bas ET dans le haut.
avatar
JPA

Messages : 196
Date d'inscription : 16/11/2017
Age : 66

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaloupe du lac Léman « à la Seekadett »

Message par KBIO le Jeu 7 Juin - 19:01

hello
Tu as entièrement raison JPA!  :a8:
Bon! Pour être franc, j'avais pensé à mettre un baffle ou deux avant de braser le tank à gaz, et puis comme ça devait être l'heure de l'apéro j'ai zappé!
Dans le pire des cas, il sera toujours possible de copuper le tank en 2 ou 3 parties et de braser des baffles avec des trous de 2mm au fond.
Sinon, j'ai aussi la possibilité de faire un dôme qui viendra se visser dans l'actuelle sortie de gaz et qui atténuera l'effet de déplacement du liquide!
Dans le pire du pire , refaire un tank à gaz, m'effraie moins que de mettre le feu à la chaloupe. :a6:

A présent, quelques vues sur l'avancement des travaux. Rien de particulier sinon que le plan de Marcel rend la vie facile : la baguette file de la proue à la poupe en effleurant chaque couple : rien à poncer, caler ou corriger!
Bravo Maître Marcel! :a7:

Le seul souci sera la mise en forme du rostre. Je compte faire aller les baguiettes jusqu'au  out tout en conservant un profil qui soit élégant ==> éviter de faire une spatule trop disgracieuse en proue.
Tout est dans le doigté et le feeling. On verra bien.
:b5:


Impossible : Je n'y comprends plus rien : IMAGE TROP GRANDE! (qu'ils disent!)
Pour la vidéo sur UTUBE, c'est pareil, ils ont changé la,procédure et je ne vais pas passer ma vie la-dessus.
A+

avatar
KBIO
Admin

Messages : 1031
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaloupe du lac Léman « à la Seekadett »

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum