Construction du Cuirassé Richelieu, Automne 1943

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Aller en bas

Re: Construction du Cuirassé Richelieu, Automne 1943

Message par Richelieu le Lun 4 Déc - 15:28

Bonsoir à tous
bon, je suis en plein en train de faire la dernière génération de mes canons (je commence a avoir l'habitude, j'en ai fait 24...).
dernière génération, car ces canons là, sont chemisés! :co2:
Pour l'alu, c'est toujours du T7, extrêmement résistant.
pour ce faire, j'ai percé les pièces à 5mm (-0 +0.05) sur toute la longueur et ai tourné la chemise à 5mm +0.1. Exactement comme leurs ainés de ruelle, j'ai chauffé les tubes pour y insérer la chemise:

Ce qui deviendra la chemise est rentrée à la presse.

ensuite, on met un coup de foret à canon:

et on usine les canons suivant la méthode habituelle, même si ça se complexifie un peu car il y a maintenant un joint métal-métal entre le tube et la chambre de tir.
j'ai fini un set:

je trouve que les chemises rendent bien.

et il me reste a fileter le 2ème set.

Ensuite, il ne me restera que les culasses a faire et a reconstruire mes tourelles. j'ai maintenant des allumeurs électriques et j'abandonne les glow plug (qui mettent une seconde a faire feu). La raison pour laquelle j'ai chemisé les tubes est que je veux essayer de tirer des obus en acier à l'échelle. je suis curieux de la pénétration.  je vous posterai une video.
Je vais pouvoir envoyer mes "vieux" canons à Papy45.

a+

Serge


Dernière édition par Richelieu le Jeu 5 Avr - 9:38, édité 2 fois
avatar
Richelieu

Messages : 175
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du Cuirassé Richelieu, Automne 1943

Message par Richelieu le Lun 4 Déc - 15:29

Bonjour,
j'ai ferraillé la tourelle I et t'envoie son contenu demain. J'ai commencé à construire la nouvelle tourelle I avec les tubes de 4ème génération:

j'ai pas avancé très vite, mais les supports doivent être absolument nickel si on veut que les tubes soient bien alignés et //.... Ici les palier sont de 8mm de quoi répartir la charge au départ du coup. De plus, la structure sera plus complexe que sur la photo. il faut également que je prévois des conduits d'expansion des gaz (au cas ou une culasse cèderait) à l'arrière du surplomb et en dessous. Je pensais pouvoir finir le parquet du pont avant ce WE, mais au final, tout le temps a été passé sur l'artillerie. Mais bon, j'ai une semaine de vacance dans une semaine et 15 jours en Aout, ça devrait tracer!
j'aime bien cette vue   cherry

3.8mm de pure bonheur!

a+

Serge


Dernière édition par Richelieu le Jeu 5 Avr - 9:41, édité 2 fois
avatar
Richelieu

Messages : 175
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du Cuirassé Richelieu, Automne 1943

Message par Richelieu le Lun 4 Déc - 15:30

Salut,
j'ai continué ma construction des tourelles "lourdes" pour le Rich. Lourde, de manière a pouvoir encaisser les volées.
Toute la structure est faite en styrène de 3mm, soigneusement collée/soudée. Les trous dans les cloisons sont en réalité des évents pour des éventuelles petites fuites de gaz autours du fil d'allumeur.

J'ai hâte d'en finir, car avoir fait 4 tourelles pour ce rafiot ne m'enchante guère, mais bon, c'est nécessaire.

J'ai commencé à coller quelques plaques de blindage, et faire les découpes pour les télépointeurs de 14M. Je les récupère des ancienne tourelles.

Comme çà je pourrai envoyer les anciens tubes (à gauche sur la photo du haut) à Papi45, et voilà. Par contre, le système étant légèrement différent, avec le recul des tubes,  je crains de devoir refaire la base des tourelles aussi. On verra.

Amitiés

Serge


Dernière édition par Richelieu le Jeu 5 Avr - 9:43, édité 1 fois
avatar
Richelieu

Messages : 175
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du Cuirassé Richelieu, Automne 1943

Message par Richelieu le Lun 4 Déc - 15:31

Bon, j'ai mis un bon coup de collier et je les ai terminées. J'ai pu reprendre les accessoires sur les premières tourelles, du coup, ce fut rapide... Comme tu dis, je commence à avoir l'habitude. Pour les tests, je les ferai dans le bateau avec la totalité de la radio installée, et l'électronique (les séquenceurs) qui va bien. mais il faudra quand même que je reconstruise la partie basse, mais je n'ai plus de styrène de 3mm! Ca attendra un peu.Je peux maintenant recommencer avec le lattage du pont. Voici les nouvelles tourelles:


a+

Serge


Dernière édition par Richelieu le Jeu 5 Avr - 9:44, édité 1 fois
avatar
Richelieu

Messages : 175
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du Cuirassé Richelieu, Automne 1943

Message par Richelieu le Lun 4 Déc - 15:32

Bonjour à tous,
j'ai réalisé les "culasses" avant de retourner coller des lattes. Elles sont fabriquées à partir de boulons en laiton M6, soigneusement usiné et percé à 1mm, diamètre très légèrement inférieur à l'isolant du "hotwire" de l'allumeur. Pourquoi "hotwire"? Parce que c'est par ce fil que circule le courant de mise à feu, donc c'es "hot"(à chacun son truc hein!?  :co2: ). C'est l'isolant lui même qui fera joint. On le tire (donc il s'aminci) pour insérer le fil, puis on le repousse (et il épaissi) dans le perçage, faisant joint. le bout est doté de 2 gorges ou vient s'enrouler le fil de masse, dont le retour se fera par une cosse sur une des bagues en acier installées à l'arrière des tubes.

Pour rappel à certains, ces allumeurs sont parfaitement légaux et sont des allumettes électriques utilisées pour les petits feux d'artifice. Ils sont bien sûr, disponibles dans le commerce à de nombreux endroits. Merci donc, de respecter cette liberté (il n'en existe pas beaucoup en pyrotechnie, à juste raison...). Rien à voir avec des détonateurs (que je connais bien, de part mon ancienne profession).
Bref, la culasse se visse dans le tube avec une rondelle en cuivre qui sert de joint, étant facilement déformable.

Il convient de vérifier que l'on a pas de circuit ouvert ou de CC. Ici, l'allumeur fait 1.2 Ohm donc c'est OK. Attention, on ne peut pas vérifier avec n'importe lequel multimètre, car certains utilisent un courant de mesure suffisant pour allumer l'allumette. Ici, le courant d'ignition est d'environ 400mA bien supérieur à celui du multimètre.

Voici l'allumeur dans sa chambre, qui pointe son petit nez rouge! :san03:

Ensuite, pour le pétard, il y a un ordre très particulier (le même que pour les artificiers pro) qu'en Anglais, dans la profession, l'on nomme "EBBA" pour "Electrical "Before Balistical Arming". Cela veut dire "Armer électriquement avant Balistiquement", c'est à dire que l'on connecte l'allumeur à son système de déclenchement sous tension (radio, séquenceur etc) avant d'installer le pyrogène du pétard. Ca permet, en cas de problème de n'avoir qu'une petite flamme au lieu du bang.
Enfin, pour moi, c'est un système supérieur aux "Glow" car on élime le temps de chauffe des glow qui complique passablement la tempo du système. Pour les Séquenceurs, les voici:

Initialement, je pensais les faire moi même, mais avec le coût de fabrication des PCB, le temps qu'il m'aurait fallu à faire le programme des MCU, jen'ai pas eu le courage et les ai pric chez [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Ils n'ont pas toutes les fonctionnalités que j'aurai voulu, mais bon, ils permettent de faire du séquentiel ou du "tous d'un coup". Voici le schéma de principe:

et les MOS sont limité à 1.2A ce qui devrait aller, à partir du moment ou la batterie de mise à feu est limitée en courant aux environ de 1A (piles 9V prévues dans les tourelles). Voilà, voilà.

Amitiés

Serge


Dernière édition par Richelieu le Jeu 5 Avr - 9:47, édité 2 fois
avatar
Richelieu

Messages : 175
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du Cuirassé Richelieu, Automne 1943

Message par Richelieu le Lun 4 Déc - 15:33

Bonjour à tous,
J'étais en déplacement pro en Tunisie cette semaine (ça fait bizarre en Juillet), mais j'ai pu terminer le lattage du pont avant du canot.


a+

Serge


Dernière édition par Richelieu le Jeu 5 Avr - 9:49, édité 1 fois
avatar
Richelieu

Messages : 175
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du Cuirassé Richelieu, Automne 1943

Message par Richelieu le Lun 4 Déc - 15:34

Bonjour à tous,
j'ai terminé les baignoires des 20mm du pont principal.

Une fois collé, je peux enfin commencer le lattage de ce pont... Je procède ainsi, car je trouve que c'est plus fidèle de coller ce qui fut fait en plaques d'acier au pont en acier. Le bois vient par dessus... Bon, concernant les renforts à l'intérieur je suis pas maso et les collerait en dernier...

a+

Serge


Dernière édition par Richelieu le Jeu 5 Avr - 9:50, édité 1 fois
avatar
Richelieu

Messages : 175
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du Cuirassé Richelieu, Automne 1943

Message par Richelieu le Lun 4 Déc - 15:35

Bonsoir à tous,
"long time no see".... J'ai été assez gravement malade, ce qui fait que j'ai pas beaucoup d'énergie... Alors, j'ai mis ce temps à profit pour apprendre (enfin) à maitriser ma Taranis X9E sous OpenTx. C'est une courbe d'apprentissage assez raide, mais une fois qu'on s'y retrouve, c'est très puissant.
Comme Papy45 se rappellera de Gazouland, c'était un peu le Binz avec des problème CEM avec les tourelles la dernière fois... :ma01:
Du coup, j'ai tout sorti du canot et ai constitué un véritable faisceau sur "table" (parterre en fait). Tout fonctionne vraiment impec y compris la fumée (y en a beaucoup je sais mais le Rich générait une abondante fumée).
pour le moment, j'utilise 12 voies, et j'ai des idées pour les 4 restantes. Video ci-dessous:

Maintenant il ne me reste plus que tout installer dans le bateau. Ah oui, j'ai également refait les bases des tourelles de 380.... celles ci sont très costaudes.... l'essai est pour bientôt et les allumette sont déjà dans les tubes.

a+

Serge
avatar
Richelieu

Messages : 175
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du Cuirassé Richelieu, Automne 1943

Message par Richelieu le Lun 4 Déc - 15:35

Bonsoir à tous,
bon, j'ai passé la journée à tout remettre dans le canot... matraque C'est super propre avec des collier rielsen, etc.
A 18h, implant des 4 batteries de scooter... Et c'est tout bon, même comportement que "parterre". génial
Par contre, a l'origine, mes servos de tourelles étaient des Turnigy TGY1501 modifiés pour tourner à 360° (qui marchaient très bien, sauf un qui ne voulait que tourner dernièrement, et je l'ai jeté). Etant puriste, j'avais racheté des servos à rotation continue (soit disant "à for couple", 15Kg/cm). Et bien devinez quoi, le turnigy entraine la tourelle II sans souci alors que cette m****e de rotation continue y arrive à peine. Prise de tête, j'ai maintenant 4 servos à rotations continue que je ne peux utiliser. Je vais finir par ouvrir un magasin...
Enfin, voilà, journée positive au final, la radio est d'équerre, je peux recommencer à "latter" (que du bonheur peur )
2 photos qui montre la complexité du biniou, 2 récepteurs, 5 ESC, 7 servos, et 2 multiplexeurs.

le sapin de noel était en option...


a+

Serge


Dernière édition par Richelieu le Jeu 5 Avr - 9:51, édité 1 fois
avatar
Richelieu

Messages : 175
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du Cuirassé Richelieu, Automne 1943

Message par Richelieu le Lun 4 Déc - 15:37

salut,
je vous rends compte d'une journée de travail sur les lattes du pont principale

c'est lent, c'est LENT! furax :f2:

a+

serge


Dernière édition par Richelieu le Jeu 5 Avr - 9:53, édité 1 fois
avatar
Richelieu

Messages : 175
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du Cuirassé Richelieu, Automne 1943

Message par Richelieu le Lun 4 Déc - 15:37

Salut,
bon, suite à quelques jours de travail, j'ai latté 50% du pont principal....

Parce qu'il faut une logique à la démence (sans quoi on devient fou)  :ma02:  j'ai latté Babord d'avant en arrière. Comme cela j'ai ma ligne pour étendre sur tribord. Franchement c'est pas folichon, faut vraiment se motiver. Mais bon mon fils m'a créé une (salutaire) interruption car il a fallu que je bidouille mon PC pour installé un simulateur de vol de la Seconde GM (IL2 1946) et jouer avec lui en réseau local....  :ba1:  Tout ça pour qu'il m'explose mon Spitfire avec une volée de 30mm des Mk108 de son Me 262 (le tricheur! ). Enfin, au moins j'aurais fait autre chose que des petits bouts de bois (chanter "le poinconneur des Lilas ici) pendant une après-midi... Une fois fini, je pourrai peindre et le pont avant et le pont principal, et finir 2-3 détails comme les plateformes AA de 100 mm... Quand il ne restera plus que le pont arrière, je tiendrai le bon bout.

a+

Serge


Dernière édition par Richelieu le Jeu 5 Avr - 9:53, édité 1 fois
avatar
Richelieu

Messages : 175
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

fini!

Message par Richelieu le Lun 4 Déc - 15:38

Bonjour à tous,
bon, j'ai fini de latter le pont principal, ma place au panthéon des modélistes est donc presque assurée. les lattes, jusqu'à maintenant c'est environ 2500 morceaux mini et 5000 découpes, et tout ça sans Prozac. Bon, j'étais un peu tapé avant, mais maintenant...

il ne me restera que la plage arrière, qui est toute petite!

j'ai également fait un essai de texture à la peinture de pont (US Measure 32 pour rappel en '43), car j'avais peur d'avoir trop poncé (0.5mm, ça part vite). C'est tout bon, la texture est bien presente, je n'ai pas perdu mon temps. Peinture directe!  pleur1



Enfin, pour Cabillaud, je tiens a ce qu'il puisse vérifier que non, rien ne me fait peur, et que la réflexion vient à bout de tout: Mon outil maison pour poncer entre les renforts de brises-lames et dans les coins. Patent pending!

ce qui est bien, c'est que mes baignoires en styrène sont fermement ancrées dans le parquet et l'époxy maintenant.

Je peux enfin, passer à autre chose, c'est à dire fixer tous les détails sur le pont avant et finir de construire le pont principal. Ca sent la fin...

a+

Serge


Dernière édition par Richelieu le Jeu 5 Avr - 9:55, édité 3 fois
avatar
Richelieu

Messages : 175
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du Cuirassé Richelieu, Automne 1943

Message par Richelieu le Lun 4 Déc - 15:39

Salut,

ayant complétement pété les câbles a force de latter mon pont, je m'adonne au cubisme....



On voit que les Ingés de la Marine étaient déjà fan du jeune Picasso.

Non, plus sérieusement, je réalise les très complexes plateformes principales AA de 100mm, et il ont mis des ascenseurs et des boites à munitions de partout. Mais attention seuls les 3 ascenseurs vont jusqu'au pont et les autres, ne descendent pas plus bas que la plateforme (ca t'évitera de te gratter la tête à 3H du mat Papi45).

Franchement, quel setup saugrenu ils ont implémenté, mais j'imagine qu'en '39 lorsqu'ils ont découverts les performances des Me109E et autres Ju87, ils se sont dit que les 152 n'allaient plus faire le taf...   Sans compter qu'ils avaient du mal à les mettre au point en rôle contre avion. Du coup, et zou, ils ont piqué 4 tourelles de 100mm du Lorraine, tout soudé à l'arrache, avant de fuir de Brest (c'est les teutons qui ont été déçu en arrivant devant la rade vide).   langue



a+



Serge


Dernière édition par Richelieu le Jeu 5 Avr - 10:00, édité 1 fois
avatar
Richelieu

Messages : 175
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du Cuirassé Richelieu, Automne 1943

Message par Richelieu le Lun 4 Déc - 15:43

Bonsoir à tous,

si vous vous faites c***r essayez ça:

des poignées de tiroirs à munitions de 3mm de long en fil de 0.5mm, l'éclate complète!   furax
Surtout, ne pas oublier les petits détails impossibles à poser après les cloisons...

Enfin bon, l'important est que j'ai fini les baignoires, à part un renfort et les escaliers.

Ca a quand même du chien, et les 12 x 100mm donnent bien sur le canot. C'est pas encore la qualité de papi45, mais c'est pas loin...


Bonne Soirée


Serge


Dernière édition par Richelieu le Jeu 5 Avr - 10:01, édité 1 fois
avatar
Richelieu

Messages : 175
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du Cuirassé Richelieu, Automne 1943

Message par Richelieu le Lun 4 Déc - 15:45

Bonsoir à tous,
bon, j'ai terminé les baignoires de double 100mm AA, c'est à dire que j'ai rajouté le bord de 2x0.5mm en laiton et installé renfort et escaliers.

j'ai également commencé les baignoires de 40mm du pont principal. J'ai noté un truc sur le pont principal, une dissymétrie.
Je vous aide un peu pour le jeu des 7 erreurs...

Sur les baignoires bâbord, le plan AAMM et Polonais sont d'accord, mais pas sur la position de la baignoire Tribord. Je suis parti sur le plan Polonais, qui semble plus fiable en général. Dumas ne montre pas de dissymétrie non plus. Qui a juste? (réponse: les plans Polonais....)

J'ai donc pu cuisiner du styrène et faire de la dentelle pour les passerelles des baignoires des pointeurs Mk51.

il be reste les bordure et 2 - 3 détails.

a+

Serge


Dernière édition par Richelieu le Jeu 5 Avr - 10:03, édité 1 fois
avatar
Richelieu

Messages : 175
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du Cuirassé Richelieu, Automne 1943

Message par Richelieu le Lun 4 Déc - 15:46

"Histoire et vestiges du vieux Brest" à publié une vidéo intéressante en plus du passage de Suez du Rich sur youtube. Je pense que l'on a Ruelle et St-Chamond sur la Vidéo.


a+

Serge
avatar
Richelieu

Messages : 175
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du Cuirassé Richelieu, Automne 1943

Message par Richelieu le Lun 4 Déc - 15:47

Bonjour à tous,
cela semble pas grands chose, mais j'ai passé la journée à couper et coller des renforts en styrène de 0.5mm (70?). Il y en a partout:

aussi bien dans les emplacements d'Oerlikons de 20mm que de baignoires avant du pont principal. Bien sûr aucun de ces renforts ne figure sur les plans AAMM.
Au moins, les baignoires de Bofors arrières du pont principal ne comportent aucuns renfort
J'ai également commencé les 4 manches d'aération avec la même technique que plus haut dans le fil.  
9a aura surement plus de gueule demain. Je fabrique tous les petits "accastillages" trappes etc pour le pont principal (déjà fait pour le pont avant) et je pourrai mettre le pont en peinture...

Bonne Soirée

Serge


Dernière édition par Richelieu le Jeu 5 Avr - 10:08, édité 1 fois
avatar
Richelieu

Messages : 175
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du Cuirassé Richelieu, Automne 1943

Message par Richelieu le Lun 4 Déc - 15:48

Bonjour à tous,
"long time no see", mais j'ai été bien occupé avec le boulot entre autres. Ma mère m'a "tanné" pour mettre le Rich dans le Lac du bourget Dimanche dernier, et cela m'a pris tout Samedi de préparer les 60Kg d'équipement pour une après-midi de Nav. Enfin bref, le bateau était 100% fonctionnel avec fumée, canons, la totale, un vrai régal. Et pas que pour moi et ma famille.

j'aime pas trop armer les tubes balistiquement avec une ribambelle d'enfants campant fermement dernière moi, mais bon, on est en publique.... Du j'y suis allé léger avec les doses de PN, étant plutôt pressé de mettre le brulot à l'eau!

le bateau voyage avec les "allumettes" préinstallées" et ce premier test en conditions réelles m'a permis de vérifier que mon électronique de mise à feu des pétards était sûre. Du coup, la prochaine fois, je charge tout dans le confort de ma maison.
Il aura fallu porter les 45Kg de Richelieu assez loin de la plage pour qu'il trouve son tirant d'eau (pas de quai, c'est une plage):

et vite revenir avant que les vagues le rejettent sur "les récifs"!

pour un bateau au 1/100, on peut dire qu'il tient très bien "la mer" même avec les vagues de 20cm générée par les bateaux de tourisme du Lac du Bourget.
Techniquement, les bateau est terminé, ne reste plus qu'à le finir cosmétiquement.
une petite video, la mise à feu a été réalisée volontairement assez loin et canons tournés vers le large (choix entre nageurs et publique):

c'est toujours très compliqué d'être Commandant de mon bateau lorsque le petit Amiral est là, il ne fait que de me prendre la barre....

Enfin bon, que du bonheur qui vaut bien les années de travail sur la maquette.

a+

Serge


Dernière édition par Richelieu le Jeu 5 Avr - 10:11, édité 1 fois
avatar
Richelieu

Messages : 175
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Histoire de jupons!

Message par Richelieu le Lun 4 Déc - 15:49

Bonjour à tous.tes

Après plusieurs WE ou je n'ai rien pu faire suite à des engagement familiaux aussi divers que variés, je suis en vacances, j'ai fini de tourner les canons des copains, et pu me remettre à mon bateau.

J'ai donc ressorti les tubes de 380 que j'avais démonté à l'arrache le Dimanche soir après la navigation au Bourget pour les mettre dans du WD40. Hmmm, ils fleuraient encore bon la poudre noire. Cela m'a pris pas mal de temps pour tout nettoyer et j'ai également repassé le chambres de tir au tour pour faire passer le diamètre interne de 5mm à 6.5mm, ce qui augmente le volume (j'ai une très bonne marge de sécurité). J'améliore également les obturateurs de tube qui font que ça fasse du bruit: en plus de la boulette de papier journal dans le tube de 3.8mm, je coule maintenant 2-3 gouttes de cire de bougie derrière. L'avantage est le suivant: d'une part, cela permet de protéger les ballots de "SD21" pré chargés dans les chambres de l'humidité, et d'autre part, l'idée est que la poudre, brulant de manière stœchiométrique (c'est à dire ne dégageant pas d'oxygène mais beaucoup de gaz chauds) va vaporiser la paraffine qui au contact de l'air en sortie de tube, va faire une jolie boule de feu....  :applau:

Donc, comme je l'ai dit, j'ai tout nettoyé, remplacé les allumettes (visibles au fond de l'image) et du coup, je me suis dis que cela était un bon moment pour commencer de peindre canons & tourelles dans leur robe bi-tons  gris bleu-pont caractéristique de fin 1943.

En général, j'ai des problèmes pour faire adhérer la peinture Glycéro sur le styrène, mais je me suis rendu compte que la sous-couche en bombe "tous-Métaux" adhérait très bien au styrène. Elle est mat et devrait être compatible avec la Glycéro, du coup, lorsque j'enlèverai les bandes de masquage du gris pour faire le bleu, j'espère que la couche grise ne vienne pas avec.... Si quelqu'un a une autre solution, dites moi, la il y a la sous-couche sur la tourelle et le gris glycéro plus clair sur les cotés les baignoires et l'avant.

En parlant de "robe" un peu plus haut, mes tourelles sont un bon exemple de ce qu'il ne faut pas faire. En effet, pour les modélistes qui, comme moi, n'aiment pas les jupons, et ne mettrons pas de jupes (ndlr: sur la base des canons), mes sabords sont mal taillés.

Source: "Richelieu" de R. Sarnet page 111

On voit que l'ouverture remonte sur le blindage supérieur et que les masques sont articulés. Observez également la finesse des échelles.

Mais bon, ce qui est fait est fait, et que vogue la galère, euh, le cuirassé. Chers lecteurs.trices, avant de m'envoyer des "hatemails" sur mes positions sur les jupes/juppons, je vous garantie que celles-ci ne concernent que les canons et non le beau sexe. Vous remarquerez également que j'ai fait l'effort d'utiliser cette merveilleuse invention: la grammaire inclusive. Je suis donc, dans l'absolu la mordernité, et l'égalité entre les genres personnifiée!  :mon dieu:  :ri1:

A+

Serge


Dernière édition par Richelieu le Jeu 5 Avr - 10:13, édité 1 fois
avatar
Richelieu

Messages : 175
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du Cuirassé Richelieu, Automne 1943

Message par Richelieu le Lun 4 Déc - 15:49

Enfin. Enfin une journée complète pour bosser sur le Rich!
Bon, j'ai laissé sécher le gris clair sur les canons et les tourelles pendant 48h. J'ai utiliser du masque "qui colle mal" sur les canons pour peindre la moitiè bleue à l'aérographe très fin, en espérant que quand je le retire demain tout ne vienne pas avec (j'ai pas eu le cœur à dépolir l'alu). Du coup, je savais pas ou les mettre à sécher, mais ma femme va pas être contente (l'étendage fonctionne bien )...

j'ai également mis un coup sur les tourelles avec une bande de masquage modélisme (j'ai vérifié l'adhérence de la peinture, c'est nickel)

Surprise au déballage demain....
J'ai également construit les petits apparaux de pont dont j'avais besoin, grâce aux photodécoupes du célèbre artiste Pierre Grovevel!

Merci Pierre, du grand art comme d'hab (j'ai pas tout utilisé car j'avais déjà réalisé 165 & 103 en styrène).

a+

Serge


Dernière édition par Richelieu le Jeu 5 Avr - 10:15, édité 1 fois
avatar
Richelieu

Messages : 175
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du Cuirassé Richelieu, Automne 1943

Message par Richelieu le Lun 4 Déc - 15:51

Euh... Oui? Séchage? Quel séchage?
j'ai mis un peu de Slayer, suivi de Judas Priest et j'ai pris mon courage à 4 mains (sans quoi je ne dormais plus):

Le gâteau s'est démoulé sans problème:

les canons chemisés de bronze avec leur face acier.

c'est du tout cuit!  cool
reste plus qu'à laisser bien sécher.

a+

S.


Dernière édition par Richelieu le Jeu 5 Avr - 10:16, édité 1 fois
avatar
Richelieu

Messages : 175
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du Cuirassé Richelieu, Automne 1943

Message par Richelieu le Lun 4 Déc - 15:52

J'ai oublié de vous poster une petite photo du 1er Septembre 1943 qui montre le camo des tubes de 380:

çà donne pas envie d'être du coté du receveur.
les 1800 Kg d'acier de cette doublette sont déjà loin, voyageant à 850M/Sec (çà laisse rêveur) vers leur cible (bon, 2 obus sur 100 la touche en moyenne cela dit).

a+

S.

PS: Aux spécialistes (enfin vous 3 ou 4) vous remarquerez que la le mur de protection de la ligne Maginot n'est pas encore monté. Regardez les angles des 20mm! ils sont orientés vers les 380. Je pense que les servants se planquaient derrière. Ils étaient fous ces Gaulois.


Dernière édition par Richelieu le Jeu 5 Avr - 10:17, édité 1 fois
avatar
Richelieu

Messages : 175
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du Cuirassé Richelieu, Automne 1943

Message par Richelieu le Lun 4 Déc - 15:53

Bonsoir à tous,
Bon, comme le titre l'indique, tout est remonté, les chambres sont chargées (super le nouvel alésage) et les culasses verrouillées.
ça commence à avoir de la gueule:

j'ai continué aujourd'hui avec des dizaines d'apparaux de ponts, il me reste à monter les racks à munitions dans les baignoires ainsi que les que les petits rebord en laiton 0.25x1mm sur toutes les baignoires, et le pont avant & principal sont près pour la peinture... ensuite, restera juste à faire les canons de 40 & 20mm. Ca sent la fin.

a+

S.


Dernière édition par Richelieu le Jeu 5 Avr - 10:18, édité 1 fois
avatar
Richelieu

Messages : 175
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du Cuirassé Richelieu, Automne 1943

Message par Richelieu le Lun 4 Déc - 15:53

Salut,
j'ai pu finir le travail sur les baignoires de 20mm latérales et le cimetière, du coup, j'ai pris l'aérographe, pour peindre mon précieux pont en Acajou... scratch




Ca commence enfin a ressembler à un Richelieu en Octobre 1943.


Il me reste maintenant à peindre surfaces verticales chaines, les apparaux et installer ceux ci.
Enfin, je ferai les bofors et les Oerlikons.

a+

S.


Dernière édition par Richelieu le Jeu 5 Avr - 10:23, édité 2 fois
avatar
Richelieu

Messages : 175
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Le diable se cache dans les détails...

Message par Richelieu le Lun 4 Déc - 16:09

Bonsoir à tous,
c'est sûr que, lorsque on ne fait plus de "gros œuvre mais des petits détails, on a le sentiment d'avancer moins vite...
Enfin, grâce aux aimants que m'a envoyé le copain Papi45 (idée de génie Eric, merci), j'ai supprimé mes axes en laiton sur mes tourelles de 100mm.
En effet, elle ne s'asseyaient pas correctement sur l'axe, étant trop légères. J'ai monté un bout d'acier doux dans les tourelles,  et les aimants dans les ponts.
Les aimants sont puissants (on dirait du Samarium-Cobalt) et les tourelles sont maintenant bien assises tout en restant mobiles.

J'ai également mis le gris clair sur les parois des baignoires (certaines auront un peu de foncé) et mis la couche de fond sur l'accastillage de pont, ainsi que sur les racks à munitions de 40mm de Grovevel que j'ai soudé.

Enfin, j'ai commencé à fabriquer les éléments des parois entre le pont avant et le pont principal.

les grues qui servent à relever la passerelle sont mobiles, il faudra que je leur mette une toute petite chaine. pour les escalier, je les ai  pré-percé ainsi que les plateformes pour pouvoir monter les chandelles de grovevel facilement.

Voilà...

a+

Serge


Dernière édition par Richelieu le Jeu 5 Avr - 10:25, édité 1 fois
avatar
Richelieu

Messages : 175
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Construction du Cuirassé Richelieu, Automne 1943

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum