De Bobino

Aller en bas

De Bobino

Message par KBIO le Mer 22 Nov - 16:54

De Bobino.
Il est utile que le bout du brûleur soit chaud , en rayonnant sur le mélange en combustion il augmente la vitesse de combustion qui n'est pas très grande pour les hydrocarbures , contrairement aux gaz contenant de l'hydrogène comme feu le gaz de ville
On peut, si on veut une flamme courte et non un lance flamme, faire arriver le mélange air / combustible par le trou d'un "pot de fleur " en céramique qui va monter à 1000 ou 1200 °c placé dans un ouvreau aussi en céramique . Pour les hydrocarbures légers jusqu'au gasoil c'est à dire pouvant être vaporisés sans résidu ( cendres) on peut réaliser des brûleurs 100% métalliques et " accrocher " la flamme aérodynamiquement  ( heureusement pour les moteurs d'avions à réaction) . Ces brûleurs sont beaucoup plus légers
Le brûleur de KBIO combine les 2 techniques  , on peut isoler le bout du brûleur si l'on craint d'endommager l'environnement ou avoir une perte de chaleur , mais dans ce cas , utiliser une fibre réfractaire tenant à 900 ou1000°c , pas de la laine de verre , Roclaine  doit tenir ( sous réserve)
avatar
KBIO

Messages : 1030
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum