Le Rochambeau de P. Bernard (BOBINO)

Aller en bas

Le Rochambeau de P. Bernard (BOBINO)

Message par KBIO le Dim 19 Nov - 16:19

Hello! :hello: 
Pas grand chose à redire, tout est dans les photos!
LE  ROCHAMBEAU




Dossier 7DD¹109  au service historique de la marine à Vincennes
Canonnière  nommée DUNDENBERG construite par les chantiers Webb(N.Y) machinerie Roach (N.Y) en 1862/65 .Achetée par la France en 1867 pour 9727000fr(or) ,et rebaptisé le ROCHAMBEAU. La douane exige 2 fr par Tx de droits qui ont du lui être versés par le ministère de la marine .
      Longueur 109m largeur maxi 22,15m  7629Tx=10926Tonnes
Tiran d’eau avant :6,16m  arrière 6,67m , quille 7,08m  Oscillation 3,8 seconde(très court)
Coque en chêne de l’Orégon ,éperon massif en bois
Blindage 8mm vissé avec interposition de feutre sur la coque,4 ancres à jas en bois
     Machine horizontale 2 cylindres Diamètre 2544mm Course 1440mm
Puissance 1300CV à 59 t/mn ,arbre Ø500mm ,hélice 4 pales Ø 6,42 m, pas moyen 8,35 m (8,16 à l’extérieur)
     8 chaudières : 2 à 2foyers, 2 à 8 foyers, 4 à 10 foyers , soit 60 (ou 120 ?) chauffeurs à pelleter le charbon .Timbre 25 PSI= 1,75 bar
Chaudières :Tubes :Ø75/59mm Lg 2400mm ,Nb 3120 Surface 2753 m², 313 m³ d’eau .
Surface des grilles 98m²            Condenseur à surface
     Essai du15/6/1868   57,8 t/mn , chaudière 2kg/cm²,machine 1,5 kg/cm²,  14,8 nœuds (une très bonne vitesse  pour l’époque )
     4 canons de 27 , 10 de 24 et un de 24 au gaillard   bordée  1200 kg
Eventuellement  voile  grand mat  Ø 0,76 m,, H 24m, misaine Ø 0,89m H 25,1m , grand hunier Ø 0,36m, H 10,36m
     Arrive à Cherbourg le 3/8/1867 quelques modifications, 30 plaques de blindage  d’épaisseur 8mm de 1,2 x 0,75 à  4x0,7 m sont commandées aux forges  Chaussades  à Guérigny  au prix de 0,9 fr/kg
      Août 1868 :voie d’eau   ,  juillet 1870  essai satisfaisant :réarmé guerre
Septembre 1870  campagne en mer du nord et baltique ,semble vulnérable blindage faible
   Bon en tir rasant mais par beau temps seulement, tourne sur 400m de rayon en 8,5 minutes,  il peut entrer dans les ports car il a un faible tirant d’eau.
  Le plus rapide de l’escadre mais sa consommation est énorme et son autonomie seulement 450 lieues (1800km) à grande vitesse et il manœuvre difficilement par gros temps et les variations d’allure sont lentes.
  Septembre 1871 le  bois est tout pourri  
  Mai 1872 il n’est pas réparable, et est désarmé en 1874.
Maquette navigante à vapeur construite en  1996 .
Une maquette fixe existe au musée de la marine à Paris avec une étrave pointue et métallique
Cordialement! :hello:
avatar
KBIO
Admin

Messages : 915
Date d'inscription : 13/11/2017
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Rochambeau de P. Bernard (BOBINO)

Message par BOBINO le Ven 1 Déc - 17:19




Bonjour à tous
L'ensemble  chaudière /moteur  étant  démontable  , il faut établir une liaison avec l'hélice et choisir pour les servos de les placer sur le chassis  donc liaisons électriques ou de les fixer à la coque .
Pour les servos  la première solution , adoptée précédemment sur un autre bateau avait montré ses points faibles
  Fragilité des connecteurs
  Et même remplacés par des plus solides , impossibilité de test manuels au bord du bassin
 J'ai donc opté pour des fourches télescopiques  qui permettent le positionnement approximatif de l'ensemble dans le bateau .Ce qui est permis par une commande en rotation plutôt que par des tringles Détail une des dents plus longue que l'autre des fourches  permet un montage plus facile
On peut mettre en chauffe hors du bateau et opérer un dernier réglage avant la mise en service de l'émetteur et les servos  placés à l'abri
avatar
BOBINO

Messages : 14
Date d'inscription : 23/11/2017
Age : 89

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum